CARVIL

Depuis ses débuts en 1952, Carvil chausse les grands noms du cinéma français. La maison, créée par Henri Lederman, s'installe au cœur du triangle d’or parisien. Ses chaussures artisanales mêlent élégance et impertinence. Leur style raffiné séduit les grands mythes de la scène. Lino Ventura immortalisera le tout premier mocassin Carvil dans Les Tontons flingueurs. Suivront Jean-Paul Belmondo et Alain Delon, fans inconditionnels de la marque. Boris Vian ou Michael Jackson ont eux aussi été conquis par le charme de la maison française. Les chaussures Carvil sont arborées par de nombreuses stars internationales (Ben Harper, Stromae...) qui s'arrachent les pièces phares de la maison. La Dylan, la Madeleine ou le Triomphe restent effectivement des modèles encore très demandés. Ces souliers sont fabriqués dans des ateliers italiens à proximité de Milan, selon un savoir-faire préservé. L'expertise du cousu blake est associée aux plus beaux cuirs français ou italiens. Si Carvil modernise ses chaussures avec des matières nouvelles et un design plus contemporain, la maison conserve cependant la singularité de son héritage.