L'Esprit de Paris

Événement | 2 Juillet 2019

L’ESPRIT DE PARIS : UNE SÉLECTION D'INVITÉS QUI CÉLÈBRENT LE SAVOIR-FAIRE À LA FRANÇAISE

Afin d’honorer l’esprit parisien et terriblement Rive Gauche qui le caractérise, Le Bon Marché inaugure son nouvel espace « L’Esprit de Paris » situé au premier étage de la Maison. Situé au premier étage, cet espace pensé comme un cabinet de curiosités accueille en exclusivité des créateurs et artisans partageant la même vision d’un art de vivre à la française.
À l’occasion de l’ouverture de l’espace, Le Bon Marché est allé à la rencontre de Julie Stordiau, Vincent Farelly et Jean-Baptiste Martin d'Antoinette Poisson, Alix D Reynis, Marin Montagut, Marielle Hénon–Dhuicque de la faïencerie de Gien, Soledad Bravi et Philippe Model afin qu’ils nous livrent leurs plus beaux souvenirs de Paris, comme autant de déclarations d’amour à un patrimoine dont l’élégance est le maître-mot.

A PARIS CHEZ ANTOINETTE POISSON


Julie Stordiau, Vincent Farelly et Jean-Baptiste Martin forment un trio de restaurateurs du patrimoine spécialistes du papier peint. C’est sur le chantier d’une demeure historique auvergnate qu’ils découvrent des fragments de papiers dominotés sous des couches de papiers peints accumulés au fil des siècles.
En 2012, ils s’associent et se lancent le défi de faire renaître ce savoir-faire français représentatif des arts décoratifs du XVIIIe siècle. Ils fondent l’entreprise A Paris chez Antoinette Poisson.

A Paris chez Antoinette Poisson édite des collections associant modèles historiques et motifs intemporels, et imaginent également leur propre collection aux motifs originaux pour leur propore collection.


Jean-Baptiste : « Pour ma part, un des plus souvenirs dans Paris est un bal costumé 1910 au 2ème étage de la Tour Eiffel ! A la fois historique et féérique. »


©Nomades

ALIX D REYNIS


C’est en s’inspirant du patrimoine français et notamment des rues de Paris, qu’ Alix D Reynis, créatrice éponyme de la marque, allie aux formes traditionnelles et modernes les caractères de l’antiquité et de l’Orient comme le laurier, la croix ou les arabesques. De ces alliances sont nées les collections de vaisselle et de luminaire en porcelaine de Limoges. Chaque pièce est conçue à la main de manière traditionnelle et perpétue savoir-faire et travail artisanal, caractéristiques essentielles de la marque.


« Mon plus beau souvenir de Paris sont mes années d’université passées au Panthéon et dont la proximité avec le jardin du Luxembourg me permettait d’y passer des heures et des heures... C’est aussi des moments passés avec ma sœur à nous promener dans Paris pour découvrir de nouveaux quartiers et prendre des photos que nous développions dans la cave de notre maison. »


© Wilfried Antoine Desveaux

A Paris chez Antoinette Poisson, pochettes

A Paris chez Antoinette Poisson, papiers peints

A Paris chez Antoinette Poisson, carnet

Alix D Reynis, timballes rues parisiennes

Alix D Reynis, bougie Byzance

Alix D Reynis, petit pichet Orion

MARIN MONTAGUT


Au fil de son parcours et de ses voyages, Marin Montagut a accumulé antiquités et curiosités en tout genre. Cet esthète autodidacte, globetrotteur et artiste aux multiples talents aime partager sa passion pour l’art de vivre à la française au travers d’une collection d’objets où se mêlent souvenirs du monde et les créations de sa marque éponyme, dont certains sont édités en collaboration avec des artisans.


« Mon plus beau souvenir à Paris est sans doute la première nuit passée dans l'appartement du 11ème arrondissement que j'ai acheté il y a 3 ans. Cette première nuit, nous l'avons passé sur le toit à boire du champagne face aux toits de Paris. La symbolique d'avoir acquis un petit bout de cette ville dans laquelle j'ai posé mes bagages il y a 15 ans faisait sens. Ma cabane perchée au 7ème étage sur les toits de Paris digne d'une carte postale parisienne. »


Découvrez l'interview exclusive de Marin Montagut pour Le Bon Marché ainsi que des photos de son espace.

GIEN


La faïencerie de Gien a été fondée en 1821 dans le Val de Loire, au cœur de la France. Symbole du savoir-faire français, matière vivante et chaleureuse, la faïence fine de Gien est unique et différente par sa composition naturelle, la qualité de ses créations et de ses formes. La manufacture bi-centenaire a choisi Antoinette Poisson pour habiller ses formes issues d’archives du 19e siècle.


Marielle Hénon–Dhuicque, directrice de la création : « Paris est une ville pleine de secrets que je découvre ou redécouvre à vélo tous les jours depuis plus de 20 ans, une belle façon de sillonner cette ville magnifique qui incarne le charme discret et le bien-vivre à la française. Parisienne, j'ai besoin de cet enchantement quotidien... Mon plus beau souvenir : la traversée du Pont Sully à 8h du matin avec le lever du soleil sur Notre-Dame. »

Marin Montagut, globe

Marin Montagut, savon

Marin Montagut, coussin

Gien, mug

Gien, assiette et tasse

Gien, plat à gâteau

SOLEDAD BRAVI


Illustratrice de renom, Soledad a le dessin dans la peau. Après l’Ecole supérieure d’arts graphiques Penninghen, elle se lance dans la pub. Puis, à la naissance de sa fille, elle fait de l’illustration son métier.
Elle a imaginé 8 dessins sur Le Bon Marché et la Rive Gauche réalisés exclusivement pour l'espace l' « Esprit de Paris », déclinés en affiches et carnets édités par Image Republic.


« Un de mes plus beaux souvenirs sont les promenades qu’on faisait en famille au jardin du Luxembourg. En automne, mes filles des marrons plein les poches et qui hurlent « Là ! », dès qu’elles voient un nouveau marron. Au printemps, les regarder s’échapper en roller, en trottinette ou à vélo. Le bonheur ! Et finir avec une barbe à papa ou une glace à la fraise. »

PHILIPPE MODEL


Mélange de fantaisie et d’élégance parisienne, le style de Philippe Model est optimiste et coloré avec une grande attention portée au choix des matériaux et des tissus. Au Bon Marché il expose une terrasse typiquement parisienne. Il recrée ainsi les harmonies ensoleillées du délicieux farniente des bistrots de Paris.


« Pour moi, la beauté extraordinaire de Paris me bouleverse à chaque fois que je traverse le matin, en toutes saisons, ses ponts, comme le Pont Royal ou la Passerelle des Arts et que je contemple les nuages grandioses au-dessus de la Seine et des toits argentés. Toujours différents et toujours d’une émotion intense. »

Philippe Model, banquette cintrée

Philippe Model, chaise « rive gauche »

Philippe Model, table sur pied

Soledad Bravi, dessins

Soledad Bravi, dessin

Soledad Bravi, carnets

Découvrez les espaces des créateurs au 1er étage