hero image
Horaire
Horaires d'ouverture Ouverture : 10h - 20h
Location
Adresse24, rue de Sèvres, 75007 Paris

Découverte : Prune Nourry

Culture | 31 décembre

Figure montante de la scène contemporaine internationale, Prune Nourry investit Le Bon Marché Rive Gauche à partir du 9 janvier avec un ensemble d’œuvres créées spécifiquement pour cette nouvelle exposition carte blanche, « L’Amazone Erogène ».

Son travail questionne en fil rouge des notions comme la génétique, la sélection du genre, la condition des femmes et le rapport au corps féminin. Chaque œuvre apparaît comme une facette de sa réflexion qui explore les champs des sciences et de l’anthropologie.


« Les Dîners Procréatifs » 2009 ; « Terracotta Daughters » 2013 ; « Catharsis », 2019 ; « Serendipity », 2019 : ces dernières années, Prune Nourry a présenté des œuvres majeures qui font appel aux techniques de la sculpture, de la performance et de la vidéo. Ces œuvres et le parcours de l’artiste résonnent à travers l’œuvre monumentale « L’Amazone Erogène », imaginée pour le Bon Marché Rive Gauche.

« LES DINERS PROCREATIFS » (2009)


« Les Dîners Procréatifs » sont des performances qui associent art, gastronomie et science. Prune Nourry s’est associée à un chef et à un scientifique reconnus pour concevoir un repas qui suit les différentes étapes de la procréation médicalement assistée, faisant de la fécondation in vitro un cocktail, le choix du sexe de l’enfant un plat principal, invitant ainsi les participants à réfléchir au concept de « l'enfant à la carte ».


Les Dîners Procréatifs, Genève, 2009, crédit photo © Antoine Levi

« TERRACOTTA DAUGHTERS » 2013


L’œuvre « Terracotta Daughters » convoque les grandes thématiques qui animent le travail de Prune Nourry : la condition des femmes, la fertilité, le contrôle des naissances et la démographie. S’inspirant des figures des célèbres soldats de Xi’an, l’artiste a réalisé 8 sculptures hybrides mixant le style des « Terracotta Soldiers » et le portrait de 8 petites filles chinoises. Elle a ensuite collaboré avec des artisans copistes de Xi’an afin de créer une armée de 108 combinaisons uniques, issues des 8 moules originaux.


Après un Tour du Monde (Shanghai, Paris, Zurich, New York et Mexico), les « Terracotta Daughters » ont été enterrées en octobre 2015 en Chine dans un lieu tenu secret, durant une performance intitulée « Earth Ceremony » où les participants sont devenus les témoins de la naissance de ce « site archéologique contemporain ».


L’excavation de cette « Armée » aura lieu en 2030, date identifiée par les démographes chinois comme l’apogée du déséquilibre hommes – femmes en Chine.


Earth Ceremony performance (Nuit), Site archéologique des Terracotta Daughters, Chine continentale, 2015, crédit photo © Prune Nourry Studio

« CATHARSIS » 2019


En 2019, Prune Nourry présente à la galerie Templon l’exposition : « Catharsis » une série de sculptures qui interrogent la maladie, le corps et la procréation. « La Femme Miracle », « L’Organe Miracle » ou encore « Les Prothèses de l’âme » s’inspirent de la tradition des ex-voto, ces offrandes populaires qui incarnent les vœux de rétablissement des malades. Traditionnellement présentés comme membres ou organes isolés, Prune Nourry les rassemble en un corps morcelé sous forme de sculpture.


La Femme Miracle, White Terracotta, 2019, Galerie Templon Paris, crédit photo © Bertrand Huet Tutti

« SERENDIPITY » 2019


En 2016 Prune Nourry découvre qu’elle est atteinte d’un cancer du sein et entreprend de réaliser un documenteraire transformant son traitement médical en une véritable épopée artistique. Dans ce film « Serendipity » sorti en salles en France et aux Etats-Unis en 2019, l’artiste explore la connexion étrange entre ses œuvres passées et son histoire personnelle.


La dernière séquence du film fait apparaître « L’Amazone », une sculpture monumentale de plus de cinq mètres de haut, en béton et yeux de verre. Cette œuvre résolument cathartique s’inspire d’une sculpture de la collection du Metropolitan Museum of Art à New York figurant une guerrière au bras levé qui dévoile une blessure sous son sein droit. Le buste de « L’Amazone » monumentale de Prune Nourry, recouvert de bâtons d’encens rouges, emprunte à la tradition des ex-voto japonais « Mizuko kuyō ». À l’occasion d’une cérémonie sur la Hudson River à New York, l’artiste lui a brisé un sein tandis que ses proches, famille et amis, allumaient tous ensemble les bâtonnets d’encens dans un geste symbolisant la guérison.


The Amazon covered with thousands of incense sticks burned to symbolize healing (2018), crédit photo © Prune Nourry Studio

Pour découvrir l’œuvre et la pensée de Prune Nourry de manière insolite, Le Bon Marché Rive Gauche vous invite à participer à sa programmation des OFF : visite guidée par l’artiste, conversation et dédicace du catalogue de l’exposition avec Prune Nourry et Daniel Pennac, un événement gastronomique expérimental autour de l’alimentation saine pour le corps et l’esprit...


Des visites commentées de l’exposition auront lieu les 16, 24 et 30 janvier, ainsi que les 6, 14 et 21 février. Pour les enfants de 6 à 10 ans, des visites suivies d’un atelier artistique auront lieu les 16, 24 et 30 janvier et le 6 février.


Réserver un événement